BO dessin.png
happy dessin.png

Le burn-out qui m'a libérée de moi-même...

Chaque période d'épuisement professionnel est propre à celui qui le vit car il est dû à de multiples facteurs provoqués par le sujet qui le vit, et le contexte professionnel dans lequel il a évolué.

En lisant, gardez en tête que je suis à présent guérie et épanouie!

=> Vous retrouverez à la fin de ce (long!) récit, le lien vers des thérapies douces que j'ai pu expérimenter et qui se sont avérées très efficaces.

Contexte:

Jusqu’en 2019, j’étais une jeune cadre dynamique avec tout pour être heureuse

J'avais une carrière sur les rails (que je pensais…) en route vers le succès, et une famille formidable. 

Je suis de nature exigeante, pointilleuse, maniaque et complètement hors de moi quand je ne maîtrise pas la situation… 

Donc tout naturellement je gère la maison qui doit être rangée, les enfants toujours propres et bien habillées, organiser des activités et des sorties, faire a manger varié et sain, entretenir une vie de couple, trouver le temps pour voir les copines…

Déjà ça donne le tournis !

Mais au travail j'avais les mêmes réflexes avec comme objectif : tout doit être parfait

Comme avoir de bonnes relations avec TOUS les collègues et le chef, faire tout mon travail dans les temps en dépasser les attentes, répondre à TOUS tes mails, aider les collègues, faire des déplacements (à côté ou très loin !)…

Et en bonne collaboratrice, je m'investis dans le CE, le CHSCT...sur mon temps de travail!

Et c’est là, en pleine ascension, qu’on me propose une promotion !!!

Alors qu'au niveau charge de travail c’était à la limite du supportable…Oui mais en obéissante et parfaite employée, je n’arrivais pas à refuser.

Et mon corps a dit STOP à la place de ma tête.

La crise

D’abord des vertiges quelques mois avant  mais je suis très fatiguée donc je me dis que ça passera.

Un jour je bloque devant on ordi…le bug cérébral : je fais quoi, j’en suis où, je commence par quoi ?? Bon là je me dis que ça va un peu loin mais que j'ai juste besoin de sommeil ou de bonnes vacances reposantes (ce qui n'aurait pas solutionné le problème!).

Et puis, en revenant d’un séminaire de travail à l'étranger, j'ai eu vraiment l’impression que tout s’écroulait autour de moi, littéralement, là, dans la file d'attente aux douanes !! Je panique, j'ai très chaud, mes jambes tremblent…Là je sais que quelque chose de grave est en train de m’arriver. Ça a duré 3h le temps de m’en remettre....

C’est depuis ce jour précis que je ne suis plus jamais retournée travailler...

Je suis allée consulter le médecin du travail, puis le psychologue du travail et immédiatement j’ai eu un arrêt de travail.

Mais rapidement je me suis reprise en main et j’ai tout fait pour m’en sortir.

En effet, le jour où l'idée du suicide m’a traversé furtivement l’esprit, j'ai immédiatement pris les choses en main: psychothérapie, puis rupture du contrat de travail.

Les conséquences

Une fois sur pieds, j'ai dû faire ma rééducation pour apprendre à marcher de nouveau. Et c'est avec le coaching que j'ai pu faire le point sur ma carrière.

J’ai mis 3 mois à me remettre en question et 3 mois de plus pour entamer une action de reconversion. Et c'est une progression très rapide...!

Il y a eu quelques séquelles après cela car outre les pleurs qui sont une manifestation visible de la souffrance intérieure, j'avais somatisé au point de me bloquer le diaphragme!! Tout un côté était figé, ce qui bloquait fortement ma respiration et ma digestion...

J'ai perdu mes cheveux, pris 3 kilos... et pendant 1 an j'ai eu une boule à la gorge liée à des angoisses, que j 'ai pu évacuer avec la psychothérapie et l'hypnose.

Maintenant

Aujourd'hui je n'ai plus du tout ces problèmes.

J'ai pu les évacuer avec un travail sur moi-même uniquement. J'ai appris le lâcher-prise, c'était la première chose à travailler.

Il faut du temps évidemment, mais cela m'a obligée a aller chercher qui je suis vraiment.

Le coaching m'a ouvert les yeux sur les raisons intérieures et cachées qui ont provoquées cette rupture émotionnelle.

Je suis au clair sur ma vraie nature, sur ce que je veux et ce que je ne veux plus.

Et tout ce travail m'a révélée, je peux être en phase et honnête avec moi-même.

Il est très important de faire appel à des professionnels de la santé pour éliminer les travers mécaniques (troubles physiques et mentaux) et une fois sur pied, on peut apprendre à marcher dans la direction qui nous est destinée.

 

 
Pour arriver à cet épanouissement, j'ai testé différents moyens d'apaiser mes souffrances et accélérer le processus de guérison: 
(lien sur les images)

Fleur

Les fleurs de Bach

Couple méditant

Hypnose, sophrologie et méditation