La psychologie

brain.png
 

La psychologie vient de deux racines grecques « psukhê » qui signifie la pensée, l’âme et « logos » qui signifie parole, étude et connaissance.

MENU:

QUI SONT LES PROFESSIONNELS?

Le Titre de psychologue est protégé par la loi depuis 1985 (F. Mitterand), il est obtenu après 5 ans (M2) d'études / stages.

Ils sont tenus au SECRET PROFESSIONNEL et respectent un code de déontologie (2012).

  • Le psychiatre traite la souffrance psychique

Ce professionnel est un médecin qui ​a suivi une spécialité en psychiatrie, à la suite de son cursus général.

Il peut donc prescrire des médicaments, conseiller une hospitalisation, établir un arrêt de travail.

L'acte est remboursé à 70% par la sécurité sociale. Il est tenu au SECRET MEDICAL.

  • Le psychologue​ aide le patient a résoudre ses difficultés 

Ils sont tenus au SECRET PROFESSIONNEL.

  • Psychologue clinique (clinicien) 

 

Il étudie les conduites en lien avec l'organisation psychique et le fonctionnement individuel d'une personne.

Il se préoccupe de distinguer le fonctionnement normal du fonctionnement pathologique. Il est donc lui aussi, formé à la psychopathologie (étude des maladies mentales).

Il utilise des méthodes d’écoute auprès des patients ainsi que la passation de tests.

Il intervient en libéral ou dans une structure médiale.

Consulter un psychologue ne signifie pas forcément être porteur d’un trouble psychopathologique : un patient est aussi simplement une personne  qui rencontre des difficultés dans sa vie et qui en souffre.

  • Le psychologue du Travail 

 

Il s’intéresse à l’homme au travail et aux conduites humaines au sein des organisations. Il s’intéresse principalement aux attitudes et comportements des gens dans leur environnement de travail, ainsi qu’à leur rapport avec ce dernier.

 

Les champs d’application concernent:​

> La relation entre l’homme et la tâche 

> La relation entre l’individu et l’organisation 

> Les relations interpersonnelles au sein de la structure et en dehors 

Comme pour la clinique, il utilise des méthodes d’écoute auprès des patients ainsi que la passation de tests, mais pas pour soulager une souffrance psychique: dans une démarche de projection de carrière, dans un soutien à la structure organisationnelle...

Le psychologue du travail exerce au sein des organisations (Services RH des entreprises, cabinets d'expertise​, Pôle Emploi, Services de Prévention Santé au Travail...)

  • Le neuropsychologue, est un professionnel de la psychologie cognitive.

Il étudie les comportements objectivables et mesurables. Il étudie des mécanismes comme la mémoire, le langage, la résolution de problème, la logique…

Il privilégie des méthodes expérimentales c’est-à-dire qui créent des expériences pour observer dans des conditions très précises les comportements humains.

Il utilise très souvent des tests pour comprendre les processus. Ex: le Rorschach avec les tâches  pour la personnalité; le questionnaire WISC-V pour l'attention

  • Et tous les autres professionnels de la psychologie sociale, psychologie du développement, psychologie familiale...

Ne sont pas reconnus "psychologues":

  • Le psychothérapeute aide le patient à améliorer son état grâce à des techniques particulières

Le titre est encadré par la loi de 2011 (décret de la Loi santé de 2004), stipulant que les psychothérapeutes sont reconnus comme tels s'ils sont inscrit dans un registre national.  

Pour y figurer, il faut être un professionnel ayant reçu 400h de formation (en psychopathologie notamment) et 5 mois de stage. 

(Par leurs cursus, le psychologue clinicien et le psychiatre accèdent directement à ce titre s'ils le souhaitent.)

  • Le psychanalyste amène le patient à faire une auto-analyse à partir d'une méthode particulière

 

Il n'est pas un psychologue et ce n'est pas un titre reconnu par l'Etat.

Il est cependant bien un professionnel que se préoccupe du bien-être mental de ses clients. Il est souvent d'ailleurs psychologue ou psychiatre, mais la fonction est accessible sans formation préalable.

Le psychanalyste doit avoir suivi lui-même une psychanalyse (souvent de plusieurs années), et réalisé une formation de 4 ans validée par l'un des établissements institutionnels de psychanalyse (de Freud, Jung, Lacan...). 

Le traitement s'appuie sur la discipline créée par S. Freud*, suite à ses découvertes thérapeutiques avec l'hypnose, et consiste à laisser libre l'expression pour que l'association se fasse entre les choses de manière consciente (relier un symptôme à une résistance).

  • Le psychopraticien est le nom d'usage pour tous les métiers qui ne sont pas reconnus plus haut, mais dont les services se rapportent de près ou de loi au soin et à l'accompagnement vers le bien-être mental (un coach par exemple!).

 
sante psy.jpg

*NOTA: La psychanalyse sur un "divan" est une approche thérapeutique très connue en France (pas au niveau international).

Mais il existe d'autres techniques répandues ici et ailleurs:

- thérapie humaniste (C. Rogers) qui se concentre sur les blocages du développement personnel,

- thérapie systémique (Ecole Paolo Alto) qui étudie les interactions entre les éléments du système individuel,

- thérapie comportementale et cognitive qui travaille sur le (dé)conditionnement comportemental, et l'organisation du codage des informations sensorielles

Session thérapeutique

QUELS SONT LES PRINCIPES?

>> Pourquoi on ne va pas bien, et on ne sait pas toujours pourquoi?!?

Schématiquement, nous avons tous un conscient et un inconscient qui dialoguent plus ou moins bien.

Il y a le normal (sa propre norme intrinsèque) et le pathologique, par rapport à sa subjectivité (= à soi).

La psychopathologie est l'observation de manifestations cliniques (= individuelles et visibles) d'une souffrance, donc pathologique.

Sur les théories de Freud,  y a les psychoses (troubles liés à une perte de contact avec la réalité) et les névroses (troubles affectifs et émotionnels) qui sont des conflits psychiques (mentaux: soi contre soi).

Aujourd'hui le répertoire des maladies mentales (DSM-V) fait état d'autres dénomination de classification des maladies mentales.

Dans un déséquilibre psychopathologique, l'esprit va développer des mécanismes de défense et de résistance : refoulement / déni, projection  / transfert...

Et à force de retenir des faits, des émotions, des désalignements ("dissonance cognitive") et autres éléments subjectifs perturbateurs, l'état physique se dégrade finalement (au fil du temps, ou suite à un déclencheur) car le mental n'a plus la capacité de tout contenir.

C'est l'apparition du trouble psychique.

 

COMMENT SE PASSE UNE SEANCE?

L'entretien (clinique) chez un professionnel se déroule dans un cadre particulier où chacun a un rôle défini.

Cette atmosphère enveloppe le patient dans une confiance qui ouvre à la confidence.

  1. La première étape est la démarche de demande exprimée, qui est une disposition à entrer dans la thérapie.

  2. La deuxième étape est la prise de RDV qui est aussi un autre pas vers l'envie de guérir et déjà un début de dialogue.

  3. La troisième étape est l'attente du RDV qui est cruciale dans la confirmation de la démarche. Des réflexions débutent.

  4. La quatrième étape est le mouvement qui amène le patient au lieu de rencontre. Son action est confirmée.

  5. La cinquième étape est l'entretien en lui même. 

      Le professionnel (empathique, neutre et bienveillant) observe et identifie les symptômes / mécanismes mis en évidence à partir de l'anamnèse (histoire du patient) et de questions pour comprendre le cas.

      Suite à un premier diagnostic, il préconise la suite: nouveau RDV de consultation, et si nécessaire tests, traitement (si psychiatre)

​  6. La sixième étape est la plus efficace et productive: les réflexions issues de l'échange qui vient d'avoir lieu. Les mécanismes conscients et inconscients de mettent en place à travers des questions: "pourquoi j'ai dit ça, pourquoi il/elle a posé cette question, pourquoi je me suis senti.e mal/bien, qu'est-ce que j'aurai pu dire d'autre...?"

>> Et ce, jusqu'à avoir des réponses qui semblent satisfaisantes au fil des séances, un insight (déblocage spontané) ou des nouvelles questions sous-jacentes que l'on n'attendait pas...

NB: le contenu est différent (profondeur, technique, but...) mais ce déroulement de 1 à 6 est le même pour le coaching!

 

UN PEU D'HISTOIRE

Grâce à HIPPOCRATE (-500 avJC), on a séparé la médecine de la magie et de la religion!

Il se préoccupe d'observer, de classer et de traiter les maladies.

C'est initialement PLATON (-400 avJC) qui sépare le corps et "l'âme".

Au 12e s. retour du magico-religieux et on brûle les sorcières; puis au 16e s. on enferme les fous...

En France au 18e s., P. PINEL et J.E. ESQUIROL oeuvrent pour un traitement moral individuel des "aliénés" et pour des conditions d'enfermement humaines.

A 19e s. le Dr J. M. CHARCOT travaille sur l'hystérie qui touche beaucoup de femmes et il étudie les causes ainsi que les symptômes.

(voir le film AUGUSTINE avec V. LINDON sur ces crises psychosomatiques spectaculaires)

Pour ce faire il utilise l'hypnose (M. ERIKSON s'en servira au 20e s. pour créer une thérapie), et S. FREUD sera son élève (4 mois).

Ce dernier, accompagné de J. BREUER, utilisera la méthode cathartique pour soigner les symptômes en faisant parler la patiente en état de conscience modifiée (hypnose). Abandonnant le recours à l'hypnose, il inventa ainsi la psychanalyse.

Longtemps associé à la philosophie, la psychologie s'en détacha en France, en 1949 grâce à D. LAGACHE qui différencie les disciplines dans l'enseignement et un cursus lui est dédié en 1966 (La Sorbonne) > Premier diplôme de psychologie (clinique) en 1971.

Complément en lien avec les sciences sociales et donc avec le milieu du travail:

Après la 2nde guerre mondiale, beaucoup d'études se penchent sur les comportements qui ont eu lieu.

L'obéissance aveugle (nommé "état agentique") à l'autorité jusqu'à oublier sa personnalité, le pouvoir et la soumission qui ont été mobilisés...

Par extension à ces études* posent les questions de l'influence et du pouvoir, et du conformisme dans une dynamique de groupe donc dans le milieu social et celui des organisations (professionnelles)

*test S. Milgram = 100% des volontaires vont jusqu'à tuer sans raison (confirmé par le jeu fictif Zone Xtrem de J.L. Beauvois)

*expérience de P. Zimbadro à Standford = des élevés vont jusqu'à torturer leurs camarades sans injonctions, juste dans un jeu de rôles

*création de la 3eme vague dans le cours de R. Jones = certains se battent et harcèlent dans le cadre de la propagande > film inspiré des faits

*expérience de S. Ash = certains donnent volontairement une mauvaise réponse pour faire comme les autres