Hypnose, sophrologie et méditation

Couple méditant

Hypnose

L'hypnose, le sophrologie et la méditation sont des techniques thérapeutiques en vue d'un mieux-être intérieur. 

Alors quelles sont les différences entre ces techniques, et quels en sont les bienfaits?

Sophrologie

Méditation

A l'origine, A. Mesmer Dr en médecine au 18e siècle, inventa l'hypnose au cours de ses recherches sur le magnétisme animal (opposé au minéral).

Le neurologue S.Freud, comme tant d'autres au 19e siècle, utilisait cette technique pour soigner ses patients et il a détourné le processus pour inventer la psychanalyse. 

Le Psychiatre M. Erickson, vers 1930 standardise la technique de suggestion en état de conscience modifiée, pour une utilisation thérapeutique basée sur l'observation et le dialogue avec le patient.

C'est donc une technique dont les utilisations sont nombreuses, et dont l'efficacité n'est pas à prouver.

Elle n'a pas pour but de soigner une pathologie mais plutôt d'accompagner une personne dans sa démarche.

  • Concrètement:

Le patient est amené à se relaxer profondément, et par l'imaginaire, l'hypnothérapeute va le guider et le mettre dans un état hypnotique qui n'est pas le sommeil mais qui s'apparente à un rêve conscient. 

 

Le patient reste conscient, mais le thérapeute accède à son inconscient et "échange" avec lui pour accéder aux souvenirs.

Il guide le patient dans la mémoire (visuelle et émotionnelle) pour qu'il puisse y trouver les ressources nécessaires pour résoudre ses problèmes et trouver des réponses.

  • Mon expérience:

A plusieurs reprises, j'ai eu le plaisir d'entrer en transe hypnotique (on peut dire comme ça aussi!) et ça ne fait pas peur du tout. Tout le monde peut le faire et je vous conseille vivement d'essayer!

C'est impressionnant de bien-être, de réconciliation avec soi...

Dans mon cas, j'ai été voir une thérapeute en prévision d'un grand stress, que j'ai pu appréhender plus facilement.

En état de dépression, j'ai été demander à mon inconscient pourquoi certains souvenirs me revenaient de façon douloureuse. Et j'ai trouvé les réponses!

Et pour améliorer mes fonctions cognitives, j'y suis allée pour comprendre certains blocages.

Empruntant les bases de l'hypnose et du yoga, la discipline fut inventée en 1960 par le Dr Caycedo, neuropsychiatre.

Sa définition étymologique est, une harmonie de la conscience, donc un équilibre et une paix intérieure.

Son approche est destinée au développement personnel, et vise la sérénité et le bien-être avec soi-même.

 

Cette technique permet de développer ses capacités à gérer ses émotions. Elle est définie comme un soin de support (au stress, anxiéte...) pour réduire les impacts des pensées négatives.

  • Concrètement

A travers différentes approches, la personne est amenée à se relaxer grâce à des techniques de respiration et de visualisation (elle reste pleinement consciente).

Puis, avec des exercices de concentration et d'expression corporelle, la personne est amenée à exprimer ses émotions pour les évacuer mais aussi pour les comprendre.

C'est donc en prévention des sources d'émotions négatives, que la sophrologie peut être utilisée mais aussi en curatif qu'on peut y faire appel, pour atténuer les effets et accepter leur existence.

En se connaissant mieux, on s'accepte et on peut gagner en confiance.

  • Mon expérience

Pour moi-même je n'ai pas beaucoup utilisé la sophrologie mais j'ai pu en faire bénéficier mes enfants. Et j'applique quelques principes, tous les jours.

Me concernant, j'ai pu apprécier une séance où je me suis vraiment littéralement libérée d'un poids lourd à porter. Et sa charge (émotionnelle) était présente depuis longtemps. 

Pour mes enfants, nous avons travaillé la confiance en soi (exprimer la colère et définir d'où elle vient), la délimitation de sa zone (apprendre à dire non)...

Et en famille, nous faisons souvent des exercices d'expression alliée à la respiration. Cela nous calme, et nous unit.

Elle est pratiquée dans les religions ancestrales et leurs médecines associées: Bouddhisme (Nirvana) et Hindouhisme (mantras, ayurveda...) entre autres.

NB: le yoga est d'ailleurs issu des 5 postures indiquées pour pratiquer la méditation.

Le terme latin signifiant la préparation à la réflexion, est validé dans la langue française au 16e siècle, comme étant une source d'inspiration pour un écrit philosophique ou spirituel (religieux ici).

Détaché aujourd'hui de la religion, la notion de contemplation perdure.

En effet, la méditation permet d'entretenir l'esprit par le principe de la neuroplastie: vous apprenez à être relaxé et conscient de ce qui vous entoure pour mieux l'apprécier.

 

Il s'agit en effet d'augmenter notre capacité à être en pleine conscience du moment présent.

La méditation favorise le bien-être par l'apaisement du mental et le lâcher-prise.

De nombreuses études scientifiques prouvent qu'elle diminue les effets de l'anxiété et du stress. 

  • Concrètement

La méditation est le plus souvent guidée ou accompagnée, mais on peut méditer sans support auditif. L'introduction de fait sur la relaxation par la respiration.

Une approche est la médiation en pleine conscience qui amène l'esprit à se focaliser sur l'instant présent et sur ce qui s'y passe (ex: balayage corporel).

Une autre approche est aussi de visualiser une situation et d'en apprécier tous les aspects positifs, de se projeter dedans.

La personnes est totalement consciente et son esprit vagabonde tout en se nourrissant de projections positives. L'esprit est totalement apaisé.

  • Mon expérience

C'est dans une situation de débordement que j'ai cherché une solution pour "me calmer". Et j'ai trouvé la méditation (appli Petit Bambou) et au cours de mon coaching de carrière, j'ai aussi découvert la méditation guidée, en groupe.

Je m'évade vraiment et j'arrive à lâcher-prise, me concentrer sur moi et sur les choses que je peux influencer: pas le reste.

Je suis beaucoup moins tendue, je relativise et je ne culpabilise plus autant.

Dès que je le peux, avec ou sans voix/musique, je me concentre sur le moment présent et ça fait énormément de bien. Je me sens sereine.